dimanche 31 mai 2015

Trafic : saisie record de 200 000 ailerons de requins en Équateur

Le gouvernement équatorien a annoncé la saisie de quelques 200,000 ailerons de requins et l'arrestation de trois trafiquants à Manta (ouest), principal port de pêche du pays. Le ministre de l'Intérieur Jose Serrano a annoncé la saisie sur Twitter, postant des photos de milliers de ces ailerons. Les autorités ont indiqué qu'au moins 300,000 requins avaient été tués par les trafiquants.

La pêche aux ailerons, dite "finning", est une pratique consistant à capturer des requins pour leur couper tous les ailerons (le requin en a 7 : la nagoire dorsale, les deux caudales, les deux de la queue ainsi que deux, plus petits, derrière les nageoires caudales) avant de les rejeter mutilés à la mer où ils meurent. Toutes les espèces de requins sont convoitées. Avec plus de 70 millions de requins tués chaque année, cette pratique serait la principale cause de la baisse du nombre de requins dans le monde.

Ces ailerons sont très prisés en Asie, où ils sont utilisés dans la cuisine (la soupe d'ailerons est un met raffiné en Chine) et dans la médecine traditionnelle.


vendredi 29 mai 2015

Personnes sous-alimentées dans le monde : recul de 25% en 25 ans

Le nombre de personnes sous-alimentées dans le monde a reculé de 25% en 25 ans, passant pour la première fois sous la barre des 800 millions.

Dans un rapport conjoint des agences spécialisées sur l'insécurité alimentaire dans le monde (SOFI 2015), l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) estime que 795 millions de personnes restent en situation de sous-alimentation, soit une diminution de 167 millions sur la dernière décennie, avec des progrès particulièrement marqués en Asie (Azerbaïdjan, Chine, Thaïlande, Birmanie, Vietnam...) et en Amérique Latine (Brésil, Chili, Venezuela et Bolivie en tête).


jeudi 28 mai 2015

Changements climatiques : 85% moins d’Arabica d’ici 2080

Plus de 2,25 milliards de tasses de café sont consommées dans le monde chaque jour (+43% en 15 ans). Mais des scientifiques préviennent que l'Arabica, la variété la plus populaire, est menacée.

L’Arabica est le moteur de l’industrie et constitue la majorité du café produit dans le monde. Sa plante est toutefois fragile et requiert des conditions environnementales très spécifiques. Elle est particulièrement affectée par les changements de température et les précipitations.

En 2012, des chercheurs du Royal Botanic Gardens ont effectué une projection informatique pour prédire l’impact des changements climatiques sur l’Arabica d’ici la fin du siècle. Selon eux, le nombre d’endroits produisant de l’Arabica pourrait diminuer de 85% d’ici 2080 (le pire scénario atteignant 99,7%).


mercredi 27 mai 2015

Mozambique : la moitié des éléphants décimés en cinq ans

Le nombre d’éléphants a été divisé par deux en cinq ans au Mozambique, chutant de 20 000 à près de 10 000, à cause du braconnage pour l’ivoire, selon un comptage de l’ONG américaine Wildlife Conservation Society (WCS).

Sur l’ensemble du continent africain, on estime à 30 000 le nombre d’éléphants illégalement abattus chaque année pour alimenter le commerce d’ivoire, essentiellement à destination de la Chine et d’autres pays d’Asie.

Il reste 470 000 éléphants d’Afrique sauvages, selon un comptage de l’ONG Elephants Without Borders (EWB), contre 550 000 en 2006.

Plus d'info

samedi 23 mai 2015

Océans : un million de virus dans chaque litre d’eau

Le programme TARA Océan, du nom de la goélette qui a sillonné les océans du globe pendant trois ans pour échantillonner le plancton, a recueilli quelque 35,000 échantillons.

La première salve de résultats fait l'objet d'un numéro spécial de la prestigieuse revue Science. Résultat : un million de virus ont été découverts pour chaque litre d'eau recueilli.

Plus d’info

jeudi 21 mai 2015

Marée noire de BP: mortalité accrue des dauphins dans le Golfe du Mexique

La marée noire de BP en 2010 dans le Golfe du Mexique a contribué à une forte augmentation de la mortalité des dauphins, a conclu une étude fédérale américaine, la plus étendue effectuée sur ces animaux.

Sur l’ensemble des côtes de Louisiane, du Mississippi et d’Alabama touchées par la marée noire, un dauphin sur trois était atteint de cette lésion rare, contre seulement 7% dans un groupe de cétacés de référence non affectés par l’accident de Deepwater Horizon.

Outre cette lésion surrénale, les scientifiques ont découvert que plus d’un dauphin sur cinq mort dans la zone affectée par la marée noire avait succombé à une pneumonie bactérienne d’une gravité inhabituelle.

Plus d'info

mardi 19 mai 2015

Subventions mondiales aux énergies fossiles: 5300 milliards $ en 2015; 6,5 % du PIB mondial

Les subventions publiques mondiales consacrées au secteur des énergies fossiles devraient dépasser les 5300 milliards de dollars en 2015 (6,5 % du PIB mondial). C’est ce que conclut une nouvelle étude du Fonds monétaire international, qui souligne que ce montant est plus élevé que la totalité des dépenses en santé.

Cela équivaut à 10 millions de dollars par minute. Le charbon, le pire des combustibles fossiles en matière de problèmes de pollution de l’air et d’émissions responsables des bouleversements du climat, accapare plus de la moitié des 5300 milliards. Le pétrole le suit avec le tiers de l’enveloppe globale et le gaz remporte le reste.

Plus d'info

lundi 18 mai 2015

647,000 arbres en un jour : record mondial de reforestation en Équateur

L’Équateur a établi samedi un record mondial en matière de reforestation en plantant 647,250 arbres de plus de 200 espèces différentes en un seul jour sur l'ensemble de son territoire, a annoncé le président de ce pays latino-américain, Rafael Correa.

La ministre équatorienne de l'Environnement Lorena Tapia a écrit sur son compte Twitter que 44,883 personnes s'étaient mobilisées pour planter les arbres sur plus de 2000 hectares au total. Le précédent record a été établi l'année dernière aux Philippines, a précisé Guinness.

Plus d'info

vendredi 15 mai 2015

Pesticides : les apiculteurs américains ont perdu 42,1 % de leurs abeilles entre 2014 et 2015

L’université américaine du Maryland a rendu publics les résultats de son enquête annuelle sur les mortalités d’abeilles. Selon les données recueillies, les apiculteurs américains ont perdu en moyenne 42,1 % de leurs colonies entre avril 2014 et avril 2015.

Les résultats présentés montrent que certaines des situations les plus problématiques (plus de 60 % de pertes totales) se concentrent dans la « Corn Belt », la région des grandes cultures, les plus gourmandes en pesticides.

Plus d'info

jeudi 14 mai 2015

Mars 2015 : la concentration mondiale de CO2 dans l'atmosphère atteint un niveau record

La concentration de dioxyde de carbone (CO2) dans l'atmosphère a atteint un niveau record au mois de mars, un signe évident du réchauffement climatique, selon l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA). En mars, la concentration mondiale moyenne mensuelle de CO2 dans l'atmosphère a ainsi dépassé pour la première fois le seuil des 400 parties par million (ppm).

Pieter Tans, principal scientifique chargé de la surveillance des gaz à effets de serre à la NOAA, a précisé que les stations de mesure de l'agence avaient déjà mesuré des seuils supérieurs à 400 ppm dans l'Arctique au printemps 2012 et à Hawaï en 2013. "Atteindre le seuil des 400 ppm en moyenne dans l'ensemble du monde est significatif", a estimé ce scientifique.


mardi 12 mai 2015

Déchets plastiques : 80% de tous les détritus trouvés dans les habitats marins

Une nouvelle étude vient de démontrer que les déchets en plastique, en particulier les sacs, étouffent littéralement la vie sous-marine. Biodégradables ou non, ces détritus finissent régulièrement dans les océans et viennent se poser sur les coraux. Ce phénomène est un véritable fléau pour tout l’écosystème marin, puisqu’il réduit considérablement le nombre d’organismes.

Malgré l’état préoccupant des océans et de notre mauvaise gestion des déchets plastiques, leur production ne cesse d’augmenter. Ainsi, de 1,5 million de tonnes en 1950, nous sommes passés à une production de près de 300 millions de tonnes en 2013.

De ce montant, les emballages à usage unique représentent près de 40 % et une partie non négligeable pourrait se retrouver dans le milieu marin comme la litière, transportée par des flux d’eaux usées, les voies navigables, le vent ou les marées. Encore plus troublant : les déchets plastiques représentent aujourd’hui près de 80 % de tous les détritus trouvés dans les habitats marins.


lundi 11 mai 2015

Le véritable impact des humains sur la planète en 19 images saisissantes

Il est difficile de bien saisir les conséquences de nos choix quotidiens, comme l’impact derrière l’achat d’une bouteille d’eau, d’une télévision additionnelle ou d’un portable.

Avec 220,000 personnes de plus sur la planète tous les jours, et la personne moyenne générant 4 livres de déchets par jour (une augmentation de 60% depuis 1960), l’impact de cette croissance et de ce changement de comportement est rarement vu comme ceci.

Plus d’info




dimanche 10 mai 2015

Îles Salomon : 1600 dauphins tués pour leurs dents

Les habitants des Îles Salomon, dans le Sud-Ouest de l’océan Pacifique, ont tué plus de 1600 dauphins en 2013 pour récupérer leurs dents, utilisées comme monnaie et ornement.

Le nombre total de dauphins tués entre 1976 et 2013 est de 15,400, selon une étude de la revue scientifique Royal Society Open Science.

Malgré les efforts des environnementalistes pour stopper cette pratique, le prix d’une dent de dauphin continue d’augmenter d’année en année.


vendredi 8 mai 2015

Fukushima : des dauphins morts les poumons irradiés

Les scientifiques japonais affirment n'avoir jamais rien vu de pareil après avoir autopsié un groupe de dauphins morts retrouvés échoués sur une plage non loin du site de la catastrophe de 2011 à Fukushima.

De nombreux dauphins ont été découverts échoués sur les côtes ces derniers temps. Le musée national des sciences a donc décidé d'enquêter. Trente chercheurs ont ainsi autopsié les 17 animaux retrouvés. Les poumons de ces dauphins étaient blancs, ce qui, d'après les scientifiques, est une indication du manque de sang acheminé vers les organes dû à un empoisonnement par radiation.

Plus d'info

jeudi 7 mai 2015

600 fois plus de tremblements de terre en Oklahoma depuis l’exploitation du gaz de schiste

En Oklahoma, les séismes se succèdent de plus en plus fréquemment. Au mois d’avril, cet État a même lancé un site web sur la question pour répondre aux inquiétudes des habitants. «Le nombre moyen de tremblements de terre est environ 600 fois supérieur aux moyennes historiques», énonce le site en introduction.

«Il n’y a pas de lien entre la fracturation hydraulique et les tremblements de terre», explique le site. En revanche, il est établi que l’infiltration d’eau usée résultant de la fracturation est responsable du nombre grandissant de tremblements de terre. Pour aider les gaz de schiste à sortir, ces eaux sont réinjectées. Mal réinjectées, elles peuvent en effet devenir la cause de tremblement de terre.



mercredi 6 mai 2015

Contrebande : des oiseaux rares dissimulés dans des bouteilles d'eau

Plus d'une vingtaine d'oiseaux rares de la même famille que les perroquets, dissimulés à l'intérieur de bouteilles d'eau en plastique, ont été découverts dans les bagages d'un passager de bateau interpellé en Indonésie par la police pour contrebande.

Cet homme de 37 ans a été appréhendé lundi à sa descente d'un bateau à Surabaya, deuxième ville de l'archipel sur la grande île de Java. Les oiseaux vivants étaient cachés à l'intérieur de ses bagages, a déclaré le chef de la brigade criminelle au port de Tanjung Perak, Aldy Sulaiman.

Plus d'info

lundi 4 mai 2015

5,25 secondes : nouveau record mondial de Rubik's Cube

Un adolescent américain a battu d'un tiers de seconde le record mondial de Rubik's Cube. Collin Burns est arrivé à bout d'un Rubik's Cube en seulement 5,25 secondes à Doylestown, en Pennsylvanie. Le jeune Collin a battu le précédent record (5,55 secondes) réalisé aux Pays-Bas par Mats Valk en 2013. L'année dernière, un robot a assemblé un Rubik's Cube en seulement 3,253 secondes.


Antoine Cantin, originaire de Clarence Rockland, a quant à lui réussi à résoudre un cube Rubik en n'utilisant qu'une seule main en un temps moyen de 10,87 secondes lors d'une compétition à Toronto. Il a ainsi fracassé le record mondial et battu le record précédent de 11,72 secondes, qui était détenu par un Australien.


L'oiseau le plus contaminé dans le monde trouvé dans la région de Vancouver

Un épervier de Cooper de la région de Vancouver est l'oiseau le plus contaminé jamais observé dans le monde, selon une recherche publiée cette semaine.

Son foie contenait une concentration surprenante de PBDE, un produit chimique ignifuge incorporé à grande échelle dans les rembourrages et les appareils électroniques.

Il fait partie d'une trentaine d'oiseaux dont le foie a été analysé par une équipe de chercheurs canadiens.


dimanche 3 mai 2015

Recul impressionnant des glaciers d’Alaska en seulement 100 ans

Le recul alarmant des glaciers d’Alaska en seulement 100 ans, visualisé en comparant des photos réalisées au siècle dernier avec des photos réalisées ces dernières années.

Une série d’images impressionnante compilée par le USGS (United States Geological Survey) qui nous montre l’évolution du Muir Glacier, du Reid Glacier, du Carroll Glacier et des autres grands glaciers d’Alaska.

Plus d'info

samedi 2 mai 2015

Réchauffement climatique : une espèce animale sur six serait menacée

Selon le croisement de 131 études du monde entier, un chercheur américain a constaté que plus la température grimpait au fil des années, plus les animaux disparaissaient. Une espèce sur six est désormais menacée. Une inquiétante proportion que doivent avoir en tête les participants de la conférence sur le climat que Paris reçoit en décembre.

«Les résultats de cette étude suggèrent que les risques d'extinction vont s'accélérer avec la hausse des températures du globe, pour menacer jusqu'à 16% des espèces animales s'il n'y a pas de changement des politiques actuelles», écrit Mark Urban, principal auteur des travaux publiés et chercheur du département d'écologie et de biologie de l'Université du Connecticut (Etats-Unis).

Ce scientifique a analysé 131 études du monde entier portant sur l'impact du changement climatique sur la faune et la flore, menées dans plusieurs régions du monde et selon différentes méthodes.

Plus d'info

vendredi 1 mai 2015

Comme Seattle et San Francisco, New York met le cap sur l'objectif "zéro déchets"

Dans le sillage de Seattle et San Francisco, la ville de New York a annoncé son objectif de réduire de 90 % sa production de déchets d'ici 2030 et de recycler ces derniers localement. Un chantier ambitieux: la ville ne recycle aujourd'hui que 15 % de ses ordures ménagères.

Après San Francisco, qui s’est fixé l’objectif "zéro déchets" pour 2020 et où l'on recycle déjà près 100 % des détritus, c’est au tour de la plus grande ville des États-Unis de se lancer dans la course à la réduction de ses déchets.