dimanche 30 août 2015

Inde: éléphants battus, aveuglés et enchaînés dans les temples du Kerala

Un récent article de la journaliste Liz Jones publié dans le Daily Mail illustre le triste sort des éléphants dans les temples du Kerala, en Inde.

Les éléphants sont régulièrement enchaînés à des arbres (parfois pendant plusieurs années sans interruption) et frappés avec des bâtons de métal. Plusieurs sont aveuglés temporairement pour développer leur dépendance complète à leur maître. D’autres se font briser une jambe pour favoriser leur soumission. Insérer un clou au-dessus d’un orteil est aussi une pratique courante. La blessure guérit avec le temps et les employés du temple n’ont qu’à appuyer à cet endroit pour assurer l’obéissance de l’éléphant.

Privés de nourriture adéquate et d’eau, les éléphants sont très populaires auprès des touristes. Ils représentent surtout une source de revenus importante pour les temples. Chaque éléphant (coût : 100,000 $) peut en effet générer environ 7,000 $ l’heure dans les mariages et les festivals. Entre octobre et mai, un éléphant participe généralement à 100 ou 150 festivals.


Cet éléphant est enchaîné au même endroit sans interruption depuis 20 ans.

 Plusieurs éléphants sont aveuglés temporairement pour développer leur dépendance.

Les éléphants sont régulièrement frappés avec des bâtons de métal.

Un éléphant maintenu dans un enclos, où les enfants lui lancent fréquemment des roches.

samedi 29 août 2015

Défilé militaire à Pékin: 10,000 usines fermées temporairement pour faire disparaître le smog

Des milliers d'usines d’acier en Chine ont été fermées jusqu’au 3 septembre, jour du grand défilé militaire commémorant les 70 ans de la défaite japonaise en 1945.

Le régime chinois veut un ciel aussi bleu que possible pour accueillir tous les représentants de pays étrangers. Ainsi, pour faire disparaître les éternels nuages de pollution qui obstruent l’horizon pékinois, l’État a décidé la fermeture temporaire de 10,000 usines, la suspension d'une grande partie des chantiers de construction et la limitation du trafic routier. Les autorités comptent même disposer des millions de pots de fleurs en ville.

Plus d'info

mercredi 26 août 2015

Croyance sud-coréenne: 2,5 millions de chiens mangés chaque année "pour combattre la canicule"

La viande de chien est consommée toute l’année durant en Corée du Sud. Mais elle l’est davantage durant les journées les plus chaudes de l’été (BokNal). Les Sud-Coréens croient en effet que la viande de chien permet de rehausser leur endurance à la chaleur. Seoul vit actuellement son été le plus chaud depuis 1994. La consommation de viande de chien est donc en hausse cet été.

Environ 2,5 millions de chiens sont électrocutés, pendus ou battus à mort chaque année pour alimenter le marché sud-coréen (la croyance étant que plus un animal souffre, plus sa viande sera efficace contre la chaleur).



mardi 25 août 2015

Lévriers de chasse attachés aux voitures, pendus ou noyés : monnaie courante en Espagne rurale

L’Espagne est un des rares pays de l’Union européenne qui autorise la chasse avec des lévriers. En France, cette chasse est interdite depuis 1844. «Il y a une profonde différence entre la ville et les zones rurales», explique Silvia Barquero, vice-présidente du Parti de défense des animaux (Pacma).

Certains propriétaires entraînent leurs chiens en les attachant derrière une voiture et en roulant à 60 km/h, au risque de les traîner au sol. À la fin de la saison de la chasse, ouverte de novembre à février, beaucoup de propriétaires se débarrassent de leurs chiens. Plusieurs meurent pendus ou noyés.

Plus d'info


dimanche 23 août 2015

Bouffe, loisir, commerce: 25 millions d'oiseaux migrateurs tués chaque année autour de la Méditerranée

Quelque 25 millions d'oiseaux migrateurs sont tués chaque année dans les pays du pourtour méditerranéen, a indiqué Birdlife Suisse.

Les oiseaux sont pris dans des pièges, des filets ou abattus. La plupart finissent dans les assiettes. D'autres servent de cibles à des chasseurs ou des amateurs de tir illégal. D'autres encore sont commercialisés comme oiseaux d'ornement.

Plus d'info






jeudi 20 août 2015

Bélugas du Saint-Laurent: déclin de 75% à 82% en trois générations

Pêches et Océans Canada entend commander une étude dans le but de mieux comprendre les impacts des différentes menaces qui pèsent sur les bélugas du Saint-Laurent. Pendant ce temps, on continue, encore cette année, de compter les carcasses sur les rives de l’estuaire.

La population des bélugas du Saint-Laurent a déjà avoisiné 10 000 baleines au XIXe siècle, mais elle a chuté depuis les années 20 à cause de la chasse et de la pollution. Leur nombre semblait s'être stabilisé, dans les années 80, à environ 1000 individus. Mais les scientifiques ont observé un nouveau déclin à partir du début des années 2000. Selon le dernier modèle, on ne compterait plus que 889 individus. Il y aurait 583 individus matures, soit un déclin de 75% à 82% en trois générations.

Plus d'info

mardi 18 août 2015

Grindadráp: 490 baleines massacrées depuis juin aux îles Féroé (Danemark)

Le 12 août dernier, environ 60 baleines pilotes ont été massacrées aux îles Féroé, au milieu des cris, acclamations et célébrations des villageois.  Il s'agit du 5e massacre cet été : 490 baleines et dauphins ont été tués jusqu’à maintenant.

Depuis plus de 400 ans, les résidents des îles Féroé (Danemark) s’adonnent tout l’été au Grindadráp, une tradition pendant laquelle près de 900 dauphins à flancs blanc, baleines pilotes et grands dauphins s’aventurant dans les fjords de l'archipel sont massacrés.

Les baleines et les dauphins sont d’abord repérés au large par des bateaux. Encerclés, ils sont ensuite rabattus en eau peu profonde, dans une baie ou au fond d'un fjord, puis hissés sur la berge à l'aide de crochets. Ils sont dès lors abattus à l'aide de couteaux traditionnels tout en leur sectionnant la colonne vertébrale.



lundi 17 août 2015

Gaspillage alimentaire: 1,3 milliard de tonnes de nourriture par année; 30% de la production mondiale

Chaque année, 1,3 milliard de tonnes de nourriture sont produites pour rien, jetées avant même d’être consommées. Ce chiffre représente environ 30% de la production annuelle mondiale de nourriture. Pendant ce temps, selon la Food and Agriculture Organisation (FAO), 795 millions de personnes dans le monde souffrent de la faim, soit un peu plus de 10% de la population mondiale

Plus d'info

dimanche 16 août 2015

Afrique: 100,000 éléphants abattus en 3 ans; leur nombre en baisse de 70% tous les dix ans

Avec la hausse du prix de l'ivoire sur le marché noir, le braconnage des éléphants d'Afrique atteint de graves sommets. La chasse excède le taux de renouvellement des pachydermes et les conduira vers l'extinction si aucune mesure drastique n'est prise.

À ce rythme, le carnage ne s’arrêtera que lorsque les éléphants d’Afrique auront été entièrement massacrés. De 2010 à 2012, 100,000 éléphants ont été abattus par des braconniers pour leurs défenses d’ivoire. Ils sont tués à un rythme supérieur à leur taux de natalité, ce qui va inévitablement les mener à l’extinction à court terme.

"Les populations déclinent actuellement de 60 à 70% tous les dix ans, ce qui rend l’extinction de l’espèce probable dans un futur proche si le braconnage et le trafic d’ivoire ne sont pas arrêtés", a indiqué Peter Leimgruber de l’institut de conservation du Smithsonian.

Plus d’info

samedi 15 août 2015

Après Barcelone et la Catalogne, la corrida remise en cause dans plusieurs villes d’Espagne

Après Barcelone et toute la Catalogne (qui ont interdit les corridas en 2010), la tauromachie est maintenant remise en cause dans plusieurs villes remportées par Podemos, le parti espagnol de la gauche radicale. C'est notamment le cas à Alicante, à La Corogne, à Palma de Majorque, à Saragosse et à Madrid.

En Espagne, le nombre de corrida est à la baisse depuis plusieurs années, mais selon le producteur de corrida en France et en Espagne, Simon Casas, cette baisse ne signifie pas que la corrida est en perte de vitesse, bien au contraire.

jeudi 13 août 2015

Afrique du Sud: 8,000 lions dans des enclos pour faciliter la tâche des "chasseurs"

Entre 6,000 et 8,000 lions se trouvent dans quelque 160 fermes d'élevage d’Afrique du Sud, spécifiquement pour la chasse close. La chasse close (ou chasse en boîte) est une chasse dans laquelle les animaux sont maintenus dans des enclos pour faciliter la tâche du "chasseur". Cette activité se veut de plus en plus populaire, le taux de succès pour la chasse traditionnelle n’étant que de 35%. 

Les organisateurs de chasse close prétendent protéger l’avenir de l’espèce en offrant aux chasseurs une alternative au gibier sauvage. En fait, la plupart des chasseurs ne s’intéressent qu’à la peau ou la tête de l’animal, laissant le reste de la carcasse derrière eux. Qu’à cela ne tienne, les organisateurs exportent les os en Chine, au Laos et au Vietnam, où on leur prête des vertus médicinales. Plusieurs s’inquiètent d’ailleurs de ces exportations très lucratives: les organisateurs pourraient en effet être tentés par les lions à l’extérieur de leurs fermes.


lundi 10 août 2015

Fête de Gadhimai (Népal): 500,000 animaux sacrifiés tel que prévu malgré l’interdiction

Les autorités religieuses népalaises annonçaient récemment qu'elles allaient mettre fin à une pratique qualifiée de plus grand sacrifice animal sur la planète. À tous les cinq ans depuis 250 ans, près de 500,000 buffles, chèvres et poulets sont égorgés en deux jours pour apaiser la déesse Gadhimai. Environ 5 millions de personnes participent à cette fête.

Qualifiée de "victoire" par les associations de défense des animaux, cette annonce, très largement rapportée dans les médias, n'est peut-être pas une si bonne nouvelle. Quelques jours après l'annonce, le président du temple, Ram Chandra Shah, a en effet précisé à la BBC: “On peut demander aux gens de ne pas sacrifier des animaux, mais on ne peut pas les empêcher de le faire. On ne peut pas non plus interdire ou arrêter complètement cette tradition. Rien ne va changer”.

La prochaine édition est prévue en 2019.

Plus d’info



vendredi 7 août 2015

Chèvre vivante lancée à l’eau et déchiquetée à mains nues lors du Deopokhari Festival (Khokana, Népal)

Un festival au Népal pendant lequel une chèvre vivante est jetée dans un étang, mordue et déchiquetée à mains nues provoque la colère des militants contre la maltraitance des animaux.

Le festival Deopokhari, dans le vilage de Khokana, a lieu chaque mois d’août depuis 900 ans. Il a pour but d'apaiser les dieux et de célébrer l’héritage culturel du peuple Newari, dans la vallée de Katmandou.