jeudi 7 janvier 2016

Hiver tardif et température douce : surplus de poids chez les écureuils, les oiseaux et les souris

Selon des experts américains et européens, la température anormalement douce de cette année a allongé la période pendant laquelle les écureuils (ainsi que les souris et les oiseaux) mangent plus qu’à l’habitude en prévision de l’hiver. Ce phénomène explique la présence, dans plusieurs régions d'Europe et d'Amérique du Nord, de petits animaux exceptionnellement gras.

Heureusement, les écureuils ont un métabolisme qui leur permet d’autoréguler leur poids. L’embonpoint de cette année ne devrait donc pas avoir des effets à long terme sur leur santé.